LES THEMATIQUES

RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES, DES ORGANISATIONS (RSE RSO RS)

La définition :

La R S E (O) en anglais Corporate Social Responsability, est la déclinaison au niveau de l’entreprise (organisation) des principes (ou impératifs) du développement durable. Avec l’ISO 26000, en 2011, il est retenu qu’une entreprise ou une organisation est responsable de l’impact de ses décisions sur la Société et l’Environnement. Le rôle des entreprises dans la mise en œuvre du DD a été fortement réactivé par l’initiative de l’ONU en 1999 (Global compact- K Annam). Elle débouche sur un travail de redéfinition de l’entreprise et de son rôle dans la société. Dans le livre vert de 2001 (EU) l’entreprise est considérée comme responsable socialement et écologiquement vis-à-vis des effets qu’elle exerce sur la société. Elle conduit consiste entre autre en un « devoir de rendre compte de ses actes » (rapports etc.) et « d'en assumer les conséquences » (enjeu des actions en réparation et en prévention).

Déclinée sur les plans organisationnel, institutionnel et politique la responsabilité sociétale (et sociale) ne soulève pas les mêmes enjeux ni ne répond au même questionnement. Il en existe plusieurs représentations : caractère volontariste de l’approche nord-américaine, encadrement légal plus prononcé en Europe et priorités données plutôt au concept de nouveau mouvement social économique, à celui de co-régulation (hybridation, co-construction) ou d’entreprise institution. Au cœur des défis de la régulation elle conduit à un renouvellement des modalités de gouvernance à laquelle prétend participer la société civile C’est un processus dynamique. Notons enfin l’importance (intégration dans ces démarche) de la contribution onusienne concernant les droits de l’homme et les sociétés transnationales (John Ruggie 2011).

Les principaux points à mettre en œuvre :

Pourquoi ?

Comment ?

  • Argumentaire global voir DD
  • Les droits de l’homme font partie de droits fondamentaux intégrés dans chaque constitutions.
  • Approfondissement des exigences et des attentes en particulier sociétale dans l’actualisation des principes onusien.
  • Les états seuls ne peuvent pas agir, nécessité de mobiliser les entreprises et les organisations (dont celle de la société civile)
  • Evolution de la gouvernance
  • Intégration des PP pour identifications des enjeux et évaluation pertinence/efficacité
  • Mobilisation des PP pour évaluation des impacts potentiels
  • Sensibilisation, audit, prise de conscience, connaissances des impacts environnementaux, sociaux et économiques (dont la finance) par des indicateurs pertinents…

L’Avis de ResEnTer ou d'un expert

Les différentes démarches onusiennes (dont proposition de l’Equateur et de l’Afrique du Sud de réfléchir sur la possibilité de faire de la RSE un instrument juridique). Les initiatives OCDE et EU (dont « impact investing »).

Inscrivez-vous à notre newsletter