LES THEMATIQUES

ÉTHIQUE & GOUVERNANCE

La définition :

L’éthique se donne pour but d’indiquer comment les êtres doivent se comporter et agir entre eux dans un milieu. Discipline philosophique pour les uns ou véritable processus continu pour d’autres elle est d’abord opérationnelle (action) et normative (règles). Elle cherche à établir les critères pour juger si une action est bonne ou mauvaise et pour juger les motifs et les conséquences d’un acte. L’éthique dans l’Entreprise, dans l'Organisation permet donc d’élaborer un certain nombre de règles dirigeant la conduite des individus pour distinguer la bonne et la mauvaise façon d’agir.

La gouvernance c’est la mise en oeuvre d'un ensemble de dispositifs (règles, normes, protocoles, conventions, contrats...) pour assurer une meilleure coordination des acteurs d'une organisation. La "gouvernance" fixe les règles et les principes du "gouvernement", elle définit la manière de "gouverner" idéalement "bien gouverner" Le concept de gouvernance cherche à répondre à l'éternelle question de la prise de décision efficace au sein d'organisation toujours plus complexe (équilibre des pouvoirs, intégration des parties prenantes, évaluation des impacts, droits fondamentaux…) celle du suivi et des délégations/contrôles.

Les principaux points à mettre en œuvre :

Pourquoi ?

Comment ?

  • La réflexion éthique permet de savoir pourquoi les choses sont faites
  • Recherche de sens, des valeurs par individu et/ou organisation et donc de l’éthique (mode de vie, de fonctionnement d’une société)
  • Recherche du « vivre ensemble »
  • Nécessité de prendre du recul et de s’interroger sur les nouvelles pratiques et les nouveaux outils comme le numérique par exemple
  • Clarifier les modes de fonctionnements et de prise de décision (transparence, équité, efficacité, critères d’évaluations…)
  • Cartographier des enjeux et des risques
  • Définir les valeurs (sensibilisation, formation, prise de conscience, intelligence collective…)
  • Définir charte éthique et code de conduite à différents niveaux, définir aussi la gestion des écarts et la protection des donneurs d’alerte
  • Déontologie comme cadre d’évolution
  • Faire intervenir des spécialistes pour faciliter les choix éthiques au regard des pratiques concrètes (philosophes et tiers de confiance)
  • Ouvrir la gouvernance :communication, formation, partage, débat, échange avec les parties-prenantes, évaluation commune

L’Avis de ResEnTer ou d'un expert

La Société est de plus en plus complexe, intégrant valeurs religieuses et morales, elle évolue rapidement par exemple plus ouverte (et fragmentée ?) par le numérique et la mobilité. Il convient de s’interroger sur l’évolution des comportements (signaux faibles) pour faire évoluer les pratiques éthiques sous peine de dérèglements sociétaux. Il est en de même des pratiques de gouvernance (transparence, intégrité, parler vrai…). Les outils numériques offrent une véritable opportunité de recueillir des avis et des données, éventuellement par des tiers neutres et indépendants, car ainsi les avis sont plus objectifs (processus).

Inscrivez-vous à notre newsletter