LES THEMATIQUES

DIALOGUE PARTIES-PRENANTES

La définition :

Une partie prenante est un acteur, individuel ou collectif (groupe ou organisation), activement ou passivement, directement ou indirectement concerné ( impacté ou impactant) par une décision ou un projet ; c'est-à-dire dont les intérêts peuvent être affectés positivement ou négativement à la suite de son exécution (ou de sa non-exécution).

Les parties prenantes interviennent tout au long du processus par exemple en amont dans l’identification des enjeux (pertinence), dans la légitimité de l’action et en aval dans l’évaluation a posteriori des impacts.

La notion de partie prenante est centrale dans les questions de responsabilité sociétale, de démocratie participative et de transformation écologique et sociale ainsi que dans certaines normes (écocertification...). L'identification des parties prenantes et le dialogue avec celles-ci font l'objet de la cinquième partie de la norme ISO 26000 sur la responsabilité sociétale des organisations, parue en 2010.

Les principaux points à mettre en œuvre :

Pourquoi ?

Comment ?

Pour décloisonner et aller au-delà du réglementaire (dimension volontariste du DD et de la RSE.
Pour mieux identifier les enjeux, et comprendre les attentes des personnes concernées.
Pour co-évaluer, co-construire.
Plus aucun acteur ( entreprise, organisation, collectivité…) quelle que soit sa taille ne peut prétendre disposer d’une vision et d’une perception globale.

  • Identification et cartographie des PP ( y compris celles internes !)
  • Hiérarchisation des PP selon par exemple pertinence , légitimité des attentes…
  • Structurer les principes et différents types de relation selon la maturité des projets et expliquer les processus de prise de décision
  • Construire relation sur la durée
  • Exemples : conférences, video-conférences, fête annuelle

L’Avis de ResEnTer ou d'un expert

L’identification des parties prenantes est un processus permanent qui doit être décliné dans toutes les entités (entreprise, organisation public ou privée). C’est un des piliers de la gouvernance. Il est important de bien distinguer la finalité des grands types de dialogues (concertation, suivi, pilotage, évaluation des résultats…) et les différents types d’engagements associés. Différents types de moyen ( numérique, réunions multi parties …) peuvent être utilisés mais les échanges directs structurés « face to face » sont remarquablement efficaces.

Inscrivez-vous à notre newsletter